Érik Satie

Vous écoutez actuellement la Gnossiennes – 3 )


Erik Satie

ERIK SATIE

Pianiste aux partitions célèbres ( “Gymnopédies”), Erik Satie est un compositeur qui a inspiré bien des artistes et dont les mélodies distillent une touchante mélancolie.

Erik Satie est né à Honfleur en 1866.

Dès 1870, sa famille quitte la Normandie pour s’installer dans la capitale. Le jeune Erik prend ses premières leçons de musique sur un orgue. A l’âge de 13 ans, il entre au Conservatoire de Paris mais ne convint pas ses professeurs. Il se fait renvoyé pour s’engage dans l’infanterie. Mais l’armée n’est pas faite non plus pour le futur pianiste et Satie réussit à se faire réformer.

A 20 ans à peine, Satie va alors composer ce qui va devenir ses pièces de piano les plus connues: les Ogives, les Gymnopédies et les Gnossiennes. Ces morceaux se distinguent par leur coute durée, leur thème mélodique récurrent et surtout par le fait que Satie parvient presque à capter l’éphémère. En parallèle à sa musique très suggestive, Satie côtoie des poètes tels que Mallarmé ou Verlaine et fréquente régulièrement, dès 1890, le cabaret Le Chat Noir.

A partir de 1910, il se rapproche d’artistes qui vont marquer leur époque, tels que Maurice Ravel, Picasso ou encore Jean Cocteau. Sur les conseils de ce dernier, Satie  écrit en 1917 la musique de Parade, un “ballet réaliste”, dont les décors et costumes sont dessinés par Picasso. En 1918, Satie compose ce que beaucoup considère comme son chef-d’oeuvre: Socrate. Il côtoie les dadaïstes. Après une participation à Entr’acte du réalisateur René Clair, il meurt le 1er juillet 1925.

Il laisse derrière lui un répertoire sonore très profond et une empreinte encore indéniable pour des compositeurs de musiques de films tel que Thomas newman (Les Evadés, American Beauty, Les sentiers de la perdition, Six Feet Under)

retour à la page biographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *