Gabriel Fauré

(Vous écoutez actuellement la célèbre Pavane op50 )

Gabriel Fauré
GABRIEL FAURE

Né à Pamiers, en Ariège, dans une famille non musicienne (son père est instituteur), Gabriel Fauré montre très tôt des dispositions pour la musique et entre à neuf ans à l’école de musique religieuse Niedermeyer de Paris.

Il y restera pensionnaire jusqu’en 1866. Il y rencontre Camille Saint Saëns (1835-1921), chargé de la classe de piano, qui deviendra son ami. Puis, par nécessité plus que par goût, il entame une carrière d’organiste à Rennes, la poursuit dans plusieurs paroisses parisiennes et devient titulaire du grand orgue de la Madeleine en 1896.

La même année, il est nommé professeur de composition au Conservatoire où il succède à Massenet. Ses élèves dans cette institution seront Florent Schmitt, Charles Koechlin et Maurice Ravel. Il est nommé directeur du Conservatoire en 1905 mais la surdité le contraint à démissionner en 1920. Connu pour ses mélodies et sa musique de piano, Fauré participe largement au renouveau de la musique française à une période où le public parisien s’intéresse surtout à l’art lyrique. Son action au sein de la Société Nationale de Musique puis comme président de la Société Musicale Indépendante, fondée en 1910, enfin à la tête du Conservatoire où il rénove l’enseignement, contribue à faire connaître Claude Debussy (1862-1918) et Paul Dukas (1865-1935.

télécharger ici des partitions de ce compositeur

Retour à la page biographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>