Brahms

Vous écoutez actuellement le 4eme mouvement de la symphonie No3


Brahms

JOHANNES BRAHMS :

Le successeur de Beethoven

Johannes Brahms est un compositeur, pianiste et chef d’orchestre allemand.

Né à Hambourg en 1833, il commence l’étude de la musique avec son père, corniste et contrebassiste, travaille le piano avec Kossel et la composition avec Marxsen.

Dans sa jeunesse, il est pianiste de cabaret et donne des leçons. A partir de 1848, Brahms se produit dans des récitals. En 1853, il fait la connaissance de Joachim et de Schumann qui l’encouragent chaleureusement. Entre 1854 et 1859, il écrit son Premier concerto pour piano qui marque l’aboutissement de sa première période dite « Sturm und Drang ». Les deux Sérénades, premières oeuvres pour orchestre seul, datent de 1858 et 1860. N’ayant pu trouver de poste stable dans sa ville natale, Brahms se fixe à partir de 1862 à Vienne, qu’il ne quitta plus, sauf pour des tournées ou des villégiatures.

En 1864, il rencontre Wagner qui, par la suite, le harcèle de sa malveillance.  Brahms bénéficie toute sa vie du soutien inconditionnel, souvent maladroit, du célèbre critique Hanslick. Les années 1860 sont consacrées à de grandes oeuvres pour piano (Variations sur un thème de Haendel, sur un thème de Paganini), à la musique de chambre et au Requiem allemand. Il faut attendre 1873 pour que le compositeur revienne à l’orchestre avec les Variations sur un thème de Haydn, bientôt suivies par la Première Symphonie. La Deuxième Symphonie date de 1877, suivie la même année du Concerto pour violon, qui reste une de ses oeuvres les plus célèbres.

De 1872 à 1875, Brahms dirige la Société des Amis de la Musique de Vienne. En 1878, il fait la connaissance de Dvorak, qu’il admire et soutient. En 1879, il effectue une tournée avec Joachim. Ses Troisième et Quatrième Symphonie suivirent en 1883-1885, après quoi Brahms ne revint à l’orchestre qu’en 1888 avec son fort beau et original Double Concerto pour violon et violoncelle.

Il décède à Vienne en 1897.

Héritier de Beethoven, de Schubert et de Schumann, il reste toute sa vie réfractaire à l’opéra et à la musique à programme

telecharger ici des partitions de ce compositeur

retour à la page biographie